Valentin Juillard (2011 à 2014) - Relations Internationales, King's College

26/01/2016 20:54

J’ai passé trois années dans la prépa du lycée Balzac. La première année est l’année charnière à Balzac, en particulier grâce à l’option « Géopolitique » proposée par M. René-Eric Dagorn, un nom qui vous suivra pendant longtemps. Comme d’autres anciens élèves l’expliquent dans ces témoignages, cette option a été pour moi une sorte de révélation. Cette option n’existe qu’en première année, mais c’est justement le moteur qui vous pousse à continuer à travailler et à aller en seconde année.

En seconde année, avec le concours à la fin de l’année, les exigences sont bien sûr plus élevées. C’est aussi le moment où vous prenez conscience de vos capacités. La plus-value de Balzac est que vous êtes préparé à tous les concours lors de sessions spéciales par des professeurs de la prépa. Chaque concours que vous désirez passer est spécifiquement travaillé, ce qui est un vrai avantage que d’autres prépas ne proposent pas. Si vous jetez un coup d’œil aux résultats, vous verrez que cette préparation des concours porte ses fruits. Tous les ans, des Balzaciens intègrent des écoles comme les IEP, les écoles de commerce, le CELSA et autres grandes écoles.

Certains, comme moi, n’ont pas la chance d’être reçu à un de ces concours : j’ai donc choisi de faire une troisième année. Cette année de « khûbe » est exigeante en termes de travail et d’attentes, mais c’est aussi l’année où vous apprenez à vous connaitre le mieux, l’année où vos forces et vos faiblesses deviennent les plus évidentes et où votre projet se précise. Pour ma part, mon intérêt pour les relations internationales au Moyen-Orient m’a conduit à m’orienter vers un Master à l’étranger. A la fin de ma troisième année, j’ai été accepté au King’s College de Londres.

Après avoir décroché mon Master, je suis allé étudier en Iran, et j’y habite encore. Je reste encore en contact avec certains de mes anciens professeurs, preuve que la prépa Balzac reste avec vous, même après vos études, et que les professeurs sont vraiment intéressés par leurs élèves. D’après le profil de mes anciens camarades, je peux vous certifier que Balzac mène à tout, ce n’est pas forcément la prépa avec le nom le plus ronflant, mais c’est certainement une prépa qui vous permettra de décrocher l’école que vous voulez, en France ou à l’étranger, si vous vous donnez la peine et les moyens de réussir.       

Précédent

Contact

prepalitterairebalzac.com

01 53 11 12 13 poste 208

Photo utilisé dʼaprès Creative Commons Rookuzz  © 2015 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode