LANGUES ET CULTURES DE L’ANTIQUITE


  Vous êtes obligés de suivre cet enseignement en Hypokhâgne jusqu’à la fin de l’année. Oui, obligés ! Honteux ? Scandaleux ? Horrible ? Insupportable déni éducatif ? Que nenni ! C’est une chance !
  Et pourquoi donc ?
  Tout d’abord, cette connaissance de l’Antiquité, qui va peu à peu être la vôtre, va nourrir votre culture, la rendre « large et exigeante, à la fois contemporaine et consciente de ses racines » (Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, « Objectifs de formation »). Apprendre une langue ancienne, c’est s’ouvrir à l’autre, dans sa radicale altérité et sa riche complémentarité : une expérience merveilleuse mais exigeante, car il faut accepter le dur travail d’apprivoisement de cet « autre »… Je laisse la parole au Petit Prince de Saint-Exupéry, lors de son entretien avec le Renard :
 Qu'est-ce que signifie "apprivoiser" ?
- C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ça signifie "créer des liens..."
- Créer des liens ?
- Bien sûr, dit le renard. Tu n'es encore pour moi qu'un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n'ai pas besoin de toi. Et tu n'as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde...

De même, le latin et le grec ne sont encore pour vous que des langues parmi d’autres, vous n’éprouvez pas le besoin de les connaître ; mais, si vous les apprivoisez, elles enrichiront votre culture, éclaireront votre présent, féconderont votre futur…
  Car, en les étudiant, vous acquerrez des bases qui vous serviront toute votre vie, un « ensemble de savoirs, de méthodes et de compétences, indispensable à la poursuite des études envisagées ». Analyser et traduire un texte, donc mieux maîtriser la langue française, construire un plan de commentaire, synthétiser l’essentiel, prendre des notes, disserter et échanger à l’oral comme à l’écrit, faire des recherches et développer son esprit critique, apprendre à gérer sa concentration et sa fatigue, tels sont les exercices de gymnastique intellectuelle que vous propose le cours de langues et cultures de l’Antiquité.
Enfin, dans votre parcours d’étudiant, la connaissance du latin et / ou du grec vous sera nécessaire ou très utile, que vous choisissiez une spécialité de lettres modernes, de philosophie, de langue romane comme l’espagnol ou l’italien, ou bien d’histoire, sans parler du cursus de lettres classiques (spécialisation dans les deux langues). Savez-vous, par exemple, que, comme l’a montré Andrea Marcolongo, le grec est La langue géniale (Paris, Les Belles Lettres, 2018) ? Que, pour l’inscription en faculté de droit à Paris I, avoir étudié le latin vous donne un bonus ? Qu’en médecine, l’orthographe de la lettre de motivation fait partie des critères qui permettent d’avoir la note maximale ? Les langues anciennes sont assurément le pilier sur lequel se sont construites les cultures européennes (et, parfois même, orientales). Vous pouvez donc logiquement choisir le latin ou le grec à l’oral de langue de l’ENS de Lettres et Sciences Humaines de Lyon ainsi qu’à l’épreuve de deuxième langue des écoles de commerce (écrite et orale).
    Les modalités de cet enseignement en classe de Lettres Supérieures sont précisées dans les consignes d’été pour la rentrée, avec la présentation du thème national de l’année : « le pouvoir ».

                                                   Madame C. KOSSAIFI

 

 

Contact

Lycée Honoré de Balzac
Secrétariat des Classes Préparatoires
117 bd Bessières
75017 PARIS

01 53 11 12 13 poste 208

Photo utilisé dʼaprès Creative Commons Rookuzz  © 2020 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode